Frais pour déclaration à la Banque de France d’une décision de retrait de carte bancaire

Frais pour déclaration à la Banque de France d’une décision de retrait de carte bancaire

Et si ta banque décidait d’un coup de jouer à tirer ta carte bancaire ?

Imagine, là, tranquille, ton compte se voit prélevé d’un frais bancaire tout bizarre : un « Frais pour déclaration à la Banque de France d’une décision de retrait de carte bancaire« . Tu te grattes la tête, et puis ça te saute aux yeux. Ce truc imposant, c’est tout simplement ton banquier qui retire sauvagement ta CB et en informe, comme par hasard, la Banque de France. Oh, et cette facture salée ? C’est pour la bonne cause, c’est ce que ta banque encaisse pour le service.

Alors pourquoi ton banquier se prend-il pour un cow-boy et joue au shérif avec ton compte en banque ? Hé bien, il se pourrait que ta CB ait été aspirée dans un tourbillon de dettes, transformant ton compte banque en un gouffre financier. Et, oui, face à un solde bancaire qui plonge plus vite qu’un sous-marin, ton banquier se voit contraint de prendre des mesures. Dans ce tour de force financière, ta CB se retrouve retirée et la Banque de France est mis dans la confidence. Alors, n’oublie pas de garder un œil sur ton compte en banque, une tempête peut toujours y faire naufrage.

Quelles sont les conséquences d’une déclaration BDF d’une décision de retrait CB ?

Lorsque votre banquier décide de déclarer à la BDF, sa décision de vous retirer votre carte bleue, vous êtes automatiquement fiché FICP.

Cela signifie que vous êtes inscrit sur le Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers.

En effet, l’autorisation de découvert est un prêt accordé par votre banque pour faire face à des dépenses exceptionnelles.

Lorsque vous dépassez significativement votre découvert autorisé, vous êtes en infraction bancaire.

La banque n’a pas d’autres choix que de déclarer cet incident de paiement à la Banque de France.

En étant fiché sur le Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers à la BDF, voici les conséquences :

  • Suppression immédiate de votre autorisation de découvert.
  • Suppression de votre carte bancaire. Votre banquier vous octroiera une CB à autorisation systématique du solde du compte à la place de votre ancienne carte bleue.
  • Aucun crédit (consommation ou immobilier) ne vous sera accordé par n’importe quel établissement bancaire
  • Vous serez prélevé de frais pour déclaration à la Banque de France d’une décision de retrait de carte bancaire, frais de rejet de prélèvement, commission d’intervention, lettre d’information pour compte débiteur non autorisé, lettre d’information préalable pour chèque sans provision et autres frais bancaires au vu de la situation de votre compte.
  • Impossibilité pour vous d’ouvrir un compte chèque dans une autre banque. L’ouverture vous sera refusée.

Réussir à s’éclipser d’un marquage « retrait CB » : une évasion trépidante du camp de la Banque de France.

D’un coup ou à l’occasion, vous avez l’option à sauter le coche pour bidouiller une échappatoire à l’indexation des retraits notoriétés de votre cartes bancaires avec la Banque de France.

Juste pour jouer cartes sur table, il faut vous coller à la besogne et mettre une hygiène bancaire pour aplanir la houle sur votre compte , tout ça rapidement et en faisant marcher les méninges pour ajuster le capital nécessaire. Collectez ce miel doré, sans trop déranger, pour combler votre fossé financier.

Inclinez le menton vers votre compte épargne et manoeuvrez un transfert vers votre compte courant, ou tendez la main vers un alter-ego pour faire flotter votre barque en difficulté avec une nouvelle brise pécuniaire. N’ignorez pas de vous serrer la ceinture en rabotant vos dépenses (gardez un oeil quand même sur l’harmonie) comme ça, en quelques mois, vous pourrez sauter le pas pour s’éclaircir de l’interdiction BDF.

Allez, filez droit devant car le fichage technique « retrait cartes bancaire » à la BDF est loin de l’éternité, c’est un rendez-vous de deux ans. Tête haute et musclez-vous, car votre volonté pourrait bien réduire ce temps. Plus vite vous vous mettez au pas, plus tôt vous récupérerez ce luxe ultime : la liberté financière !

A lire aussi:  Utilisation stratégique de la corde dans le monde des affaires : Pourquoi la flexibilité est essentielle pour réussir

Le casse-tête des frais pour une déclaration à la Banque de France suite à une décision de retrait de carte bancaire :

Qui aurait cru que tirer la carte bancaire de sa manche pourrait coûter cher ? Or, il est tout à fait possible que cela se produise lorsque la Banque de France est impliquée dans le jeu ! Si vous êtes pris dans l’étau d’une situation délicate de retrait de carte bancaire, il y a une affaire susceptible de vous coûter un bras et une jambe : la déclaration à la Banque de France. Laissez-moi vous aider à démêler ce sac de nœuds.Premièrement, pour vous éviter de perdre du sommeil en essayant de trouver le montant exact, sachez qu’il est malheureusement élevé… accrochez-vous à votre chaise ! En effet, la délicate danse financière entre vous et votre banque peut s’avérer être un pas de deux assez coûteux. Le montant, en termes de frais pour une déclaration à la Banque de France suite à une décision de retrait de carte bancaire, vous donne le tournis ? Ne vous paniquez pas, il faut parfois faire face à la musique et danser un tempo imposé par la vie financière.Ce prix d’entrée dans l’arène bancaire française s’explique par la complexité des processus, l’importance de chaque décision et l’impact que cela peut avoir sur votre vie financière. Pour vous donner une image, c’est un peu comme si vous grimpez une montagne sans avoir préparé le matériel nécessaire… les palpitants défis financiers ont, en effet, leurs altitudes vertigineuses.Alors annotez bien dans votre calepin, qu’il ne s’agit surtout pas de sauter sur la première occasion de faire cette déclaration – sans avoir étudié le terrain au préalable. Pour le dire autrement, il est judicieux de mettre à contribution votre sagacité financière avant de plonger dans ces torrents d’obligations bancaires.Allez, sur ces mots, je vous laisse réfléchir, et si jamais l’océan des doutes commence à vous engloutir, pensez à nouer un dialogue serein avec votre conseiller bancaire. C’est lui, en effet, le phare dans cette sombre nuit de tempête financière. A la revoyure, et n’oubliez pas : dans la jungle financière, il vaut mieux être un lynx avec une bonne vue ou se munir d’une excellente paire de jumelles !

Au LCL

Le LCL facture 35,00 € pour déclarer à la BDF sa décision de retirer une carte bancaire à un client.

Plongeons-nous dans l’univers de la Caisse d’Epargne

Ah, la bonne vieille Caisse d’Epargne ! Oh la la, ce n’est pas un jeu d’enfant de naviguer dans l’océan d’informations qu’elle offre (ou ne donne pas, dans certains cas). Alors, tenons-nous bien, car voilà le truc :

  • On démarre l’aventure avec la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes, où le suspense est à son comble. Sorry mes loulous, mais je n’ai pas d’info à mettre sous la dent pour celle-ci.
  • Ensuite, vogue vers le cœur de la France avec la Caisse d’Epargne Auvergne et Limousin : les gars, ici, il faut se faire à l’idée, on parle 20,00 € pour l’entrée.
  • La Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-Comté, elle aussi, nous laisse dans un brouillard épais. Désolé, mais on ne sait pas quoi anticiper pour celle-ci.
  • Surfons vers l’ouest avec la Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire : Attendez-vous à mettre 26,60 € sur la table.
  • Le mistral de la Caisse d’Epargne Provence Alpes Corse souffle fort, mais il ne chuchote pas d’info à notre oreille, si vous voyez ce que je veux dire.
  • Vent du sud avec la Caisse d’Epargne Côte d’Azur : accrochez-vous à votre chapeau de paille, on parle de 46,75 € pour entrer en scène.
  • On pousse jusqu’à la Caisse d’Epargne Hauts de France : ici, c’est carrément le grand saut, préparez 54,00 €.
  • La Caisse d’Epargne Ile-de-France, c’est comme la Tour Eiffel, elle garde ses mystères bien cachés. Pas d’info en vue.
  • On fait ensuite un détour par la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon, mais elle aussi, elle préfère nous faire languir sans info. Dommage !
  • Incrustons-nous dans la Caisse d’Epargne Loire Centre : ici, la note s’élève à 46,50 €. Qu’on se le dise !
  • Randonnée en direction de la Caisse d’Epargne Loire Drôme Ardèche : respirez le grand air et prévoyez 36,00 €.
  • En route pour l’Est avec la Caisse d’Epargne Grand Est Europe : ici, il faut débourser 39,00 € pour prendre part à l’aventure.
  • On revient un peu vers le sud avec la Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées: accordez votre guitare et mettez 40,80 € de côté.
  • Rafales maritimes avec la Caisse d’Epargne Normandie : ici, un ticket pour l’entrée coûte 36,16 €. Ayez le vent en poupe !
  • Et pour boucler notre expédition, cap sur la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes : hissez les voiles avec 38,00 € en poche.
A lire aussi:  Pourquoi ne pas déclarer votre assurance-vie au notaire : Les implications et les solutions

A la Banque Populaire

  • Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne Pas d’information
  • Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique : 36,00 €
  • Banque Populaire Rhônes Alpes : 47,00 €
  • Banque Populaire Franche Comté : 57,70 €
  • Banque Populaire du Nord : 52,00 €
  • Banque Populaire du Sud : 20,00 €
  • Banque Populaire Grand Ouest : 40,00 €
  • Banque Populaire Méditerranée : 35,00 €
  • Banque Populaire Occitane : 82,00 €
  • Banque Populaire Rives de Paris : 43,30 €
  • Banque Populaire Val de France : 43,30 €

Une virée chez le Crédit Agricole

C’mon, prenez vos lunettes de vision nocturne et plongeons en profondeur dans les tarifications du Crédit Agricole. Et attention, vous pourriez être surpris!

  • Aux Alpes de la Provence avec le CA, nada! Zéro info!
  • Du côté de l’Alsace et des Vosges, le CA balance du love : c’est gratos!
  • Avec le CA d’Anjou et du Maine, silence radio. Pas d’info qu’on vous dit!
  • Dans la belle Aquitaine, le CA vous épargne la dépense. Yes, c’est gratuit!
  • L’Atlantique et la Vendée avec le CA restent un mystère. Pas un mot!
  • Brie et Picardie avec le CA, encore une zone d’ombre! Aucune info!
  • Au CA du Centre Est, c’est du prix vieille école : 33,95 €!
  • Au Centre de la France avec le CA, on vous demande de casquer 35,00 €!
  • Centre Loire joue la carte du CA à l’oeil. Il est gratuit!
  • Au CA du Centre Ouest, c’est le silence du radio. Pas d’info!
  • Champagne et Bourgogne chez le CA : la note est plutôt salée, 30,45 €!
  • Charentes Maritimes et Deux-Sèvres au CA : c’est la fête, c’est gratuit! Mais attention, si vous demandez une levée BDF, cela coûte quand même 35,00 €!
  • Charentes et Perigord avec le CA : c’est cadeau, c’est du gratuit!
  • Sur l’île de beauté avec le CA Corse, aucun mot ne fend l’air. Aucune info!
  • Côtes d’Armor au CA : les coquillages vous coûtent 20,00 €!
  • Le CA des Savoie : comme une balade en montagne, c’est gratos!
  • Finistère avec le CA : ça va vous alléger de 20,00 €!
  • Voyage au CA de la Franche Comté : levée de frais à 27,90 €!
  • Au CA de la Guadeloupe, c’est le son des tropiques, c’est gratis!
  • En Ille et Vilaine : le CA tape dans le dur à 20,00 €!
  • Languedoc au CA : calme plat pour votre porte-monnaie, c’est gratuit!
  • Loire Haute-Loire chez le CA : prélèvement doux et modéré de 20,10 €!
  • Lorraine chez le CA, réponse dans le vent. Pas d’info!
  • Martinique Guyane au CA : c’est le silence du marais. Pas d’information!
  • Morbihan au CA : on vous retire 20,00 €!
  • Nord de France au CA : zone grise, pas d’info!
  • Nord Est chez le CA, c’est comme une aimable surprise. C’est gratis!
  • Nord Midi Pyrénées au CA : on fait bluff, pas d’info!
  • Normandie sans info avec le CA. Pas un tweet!
  • Normandie Seine chez le CA : c’est le piège à 36,90 €!
  • A Paris au CA : en pleine brume, pas d’information!
  • Hop au CA Provence Côtes d’Azur : It’s sunny and free!
  • Pyrénées Gascogne au CA : sombre comme la grotte, pas d’info!
  • Réunion chez le CA : comme un cryptogramme, pas d’info!
  • Sud Méditerranée avec le CA : motus et bouche cousue! Aucune info!
  • Sud Rhônes Alpes au CA : on reste dans l’ombre, aucune info!
  • A Toulouse 31 chez le CA : sans un son, pas d’info!
  • Touraine Poitou au CA : rien à dire!
  • Dans le Val de France au CA, c’est du plaisir gratuit, sauf si vous refusez de rendre votre CB après un rappel de la banque. Là, le CA Val de France vous facture un beau 50,00 €!
A lire aussi:  Pourquoi avez vous des difficultés à payer avec votre Carte Visa Electron ?

Et voilà, ça c’est pour la météo du CA, où chaque région a sa propre humeur. Il suffit de déposer un regard curieux sur ces tarifs et vous seriez surpris de leurs écarts, pas vrai? Voilà la magie du CA en couleur!

Rendez-vous au Crédit Mutuel

Si vous fouillez dans les pages de la brochure tarifaire du Crédit Mutuel à la recherche de la ligne qui vous apprendra combien vous devrez débourser pour une déclaration à la Banque de France concernant une décision de retrait de carte bleue, vous risquez d’être déçu. Eh bien, pour la bonne raison que le Crédit Mutuel garde bien secrète cette info. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin, comme on dit en langage populaire !

Chez ING Direct

ING Direct prélève 20,00 € pour déclarer à la banque de France, sa décision de retirer à un client sa carte bancaire et donc de le ficher FICP.

Au Royaume de Boursorama Banque

Accrochez-vous, on embarque pour un voyage au cœur du royaume du online banking. Chez la célèbre entité, Boursorama Banque, il y a cette histoire de facturation, un truc qui peut paraître complexe au premier abord mais qui est en fait super simple. Mettons le tout au clair : si jamais la Banque de France se voit contrainte de faire main basse sur votre carte bancaire, ne vous inquiétez pas trop, votre banque Boursorama ne va pas vous laisser à l’abandon. Par contre, pour traiter tout ça en interne, ils vont devoir sortir leur magic baguette administrative et vous facturer 25,00 € le coup. Oui, c’est bien ça, vingt-cinq bâtons, ce n’est pas rien, mais c’est le tarif habituel dans ce genre d’affaires. Donc voilà, tout est plus clair maintenant, non ?

A la Société Générale

La Société Générale ne donne aucune information sur la tarification de ce frais bancaire.

Un détour par la BNP Paribas

Il semblerait que chez BNP Paribas, il n’y a correctement rien de gratuit, même pas l’air que l’on respire, vraisemblablement! Vous voulez un exemple frappant? Accrochez-vous! Ils facturent la modique somme de 25,00 €, pour un service qui ne coûte pas un rond à quiconque. Ce service? Rien de plus qu’une déclaration à la BDF pour une décision aussi bénigne qu’un retrait de carte bancaire. Ah, les joies des frais bancaires, toujours prêts à nous surprendre!

A la Banque Postale

Aucune information n’est délivrée par la Banque Postale sur le frais prélevé pour cet incident de paiement.

Le showtime chez Hello Bank!

Imaginez, hop, une minute à peine, la scène classique at the Bank – Banque de France, bien sûr! Et voilà que vous devez faire une petite annonce, rien de méchant, juste une décision de retrait de votre carte bancaire. Vous vous aventurez, sans cligner, à évoquer le sujet, et bam! – la grosse surprise. La facture arrive… Et avec elle, une étiquette de prix aussi accrocheuse qu’un bouquet de roses – 25,00€. Eh oui, mes chers, pour les clients de Hello Bank, ce doux privilège a un prix. Et ce prix, figurez-vous, c’est une belle tranche de votre tarte aux cerises bien gagnée. Voilà la vie, n’est-ce pas?

À Propos de l'autEUR

Pierre Manceau
C'est à travers ce blog que je partage tous mes conseils financiers et divers placements pour gagner de l'argent. Ne ratez rien sur la finance en ajoutant mon blog à vos favoris

Laisser un commentaire