Comment les banques pretent de l’argent

Comment les banques pretent de l’argent

Les banques prêtent de l’argent, mais pas n’importe comment.

Il y a des règles à respecter pour pouvoir obtenir un crédit. Nous allons voir çà en détails dans cet article.

Les banques font des prêts en fonction de la capacité de remboursement de l’emprunteur

Oui, les banques font des prêts en fonction de la capacité de remboursement de l’emprunteur. Cependant, un emprunteur peut être refusé par sa banque s’il ne respecte pas les critères d’acceptation du crédit avec une garantie hypothécaire. Pour ce faire, il est important que le demandeur soit en mesure de fournir une garantie à la banque pour éviter tout risque de non-remboursement.

Le montant total du prêt accordé par la banque dépendra donc essentiellement des revenus et du reste à vivre des emprunteurs.

Les banques tiennent compte également du nombre et de l’importance des charges qui pèsent sur l’emprunteur (loyer, factures…). Selon la situation financière d’un ménage, il est possible que son reste à vivre soit insuffisant pour assurer le remboursement d’un prêt bancaire. En cas d’impossibilité ou si le client ne veut pas prendre le risque de perdre son patrimoine immobilier (qui constitue souvent la source principale des revenus), il existe une solution alternative : L’hypothèque rechargeable ou hypothèque inversée. Dans ce type de crédit immobilier, l’emprunteur dispose d’une capacité d’endettement plus importante qu’avec un crédit classique : cela signifie qu’il peut contracter plus facilement un crédit immobilier sans apport personnel obligatoire.

comment les banques pretent de l'argent

Les banques exigent des garanties pour les prêts

Lorsqu’un particulier veut emprunter de l’argent auprès d’une banque, cette dernière exige généralement que le demandeur établisse des garanties. En effet, la banque cherche à se protéger contre tout risque de défaut de paiement. Pour ce faire, elle requiert une sûreté.

A lire aussi:  Comment utiliser le Bib'Expresso pour préparer un biberon parfaitement tempéré ?

Il s’agit par exemple d’une hypothèque sur un bien immobilier ou encore un contrat d’assurance-vie et pourquoi pas une caution bancaire. Aujourd’hui, la plupart des prêts accordés par les banques sont soumis à des garanties hypothécaires. Dans certains cas, elles peuvent imposer des conditions supplémentaires : constitution de fonds propres ou apport personnel en sus du prix du bien immobilier acheté en vue de le louer (cautionnement bancaire).

Les banques ont des critères d’éligibilité pour les prêts

Il y a des critères d’éligibilité, mais cela ne veut pas dire qu’elles sont toutes exigées. En effet, les banques demandent parfois un apport personnel à l’emprunteur, ce qui est un élément déterminant pour l’octroi du prêt. Parfois, elles imposent quelques conditions spécifiques au profil de l’emprunteur et à son projet immobilier : être salarié en CDI ou en CDD depuis plus de 2 ans ; justifier d’un revenu fixe supérieur à 3 fois le montant de l’apport nécessaire ; etc.

Il est donc important de bien se renseigner avant de souscrire un crédit immobilier.

Les banques peuvent refuser un prêt

Un crédit immobilier est un prêt d’argent accordé par une banque ou un organisme de crédit afin de financer tout ou une partie d’un projet. Pour obtenir un crédit, il faut se rendre auprès d’une agence bancaire pour déposer son dossier et y détailler ses ressources financières, ses charges et ses revenus.

Le demandeur doit également justifier la rentabilité du projet. De plus, pour que le demandeur puisse bénéficier du prêt, il doit remplir certaines conditions : être majeur (à partir de 18 ans), être capable juridiquement de contracter un prêt (avoir la capacité légale d’agir), disposer des moyens financiers suffisants pour rembourser le crédit immobilier sur le long terme (la capacité financière).

A lire aussi:  Scorpion Série : Leçons d'Entreprise à Apprendre des Génies de la Tech

Il existe différents types de crédits immobiliers : Prêts à taux fixe : c’est-à-dire qu’au moment de l’emprunt, vous connaissez le montant et la durée que vous devrez rembourser. Taux variable : il y a donc possibilités que les taux changent au cours du contrat ; Prêts à taux révisable : ce type de taux est soumis aux fluctuations des marchés financiers ; Prêts hypothècaires ou cautionnements : cela consiste à garantir le paiement d’un emprunt en hypothisant un bien immobilier ; Prêts in fine ou amortissables : qui permettront au propriétaire du bien immobilier de ne payer que les intérêts durant la période du contrat et non pas le capital emprunté comme cela peut être le cas avec des prêts amortissables

Les banques peuvent annuler un prêt

Oui. En effet, les banques peuvent annuler un prêt immobilier dans différentes situations. Tout d’abord, lorsque vous ne respectez pas le taux d’endettement (33%). Ensuite, si vous êtes inscrit au Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP). Et enfin, lorsque les conditions du contrat de prêt ne sont pas réunies pour obtenir un nouveau crédit. Dans ce cas-là, la banque est obligée de rembourser intégralement votre emprunt.

Il faut savoir que le défaut de paiement est une situation qui peut avoir plusieurs conséquences sur votre dossier. Si la banque constate que vous n’avez pas respecté votre engagement alors que vous avez déjà payé à temps vos échéances antérieures et que l’assurance a été souscrite chez eux au moment du crédit, elle est en droit d’annuler le contrat et demander le remboursement total du montant emprunté par tout moyen à sa convenance. Elle peut également refuser ou suspendre les versements des mensualités restantes jusqu’à ce qu’elle reçoit une preuve de règlement des sommes dues.

A lire aussi:  Comment cultiver l'amour inconditionnel dans sa vie quotidienne ?

La banque doit également informer son client sur les risques liés au non-paiement et doit lui proposer un plan personnalisé pour redresser sa situation financière avant toute action en justice ou sanction disciplinaire.

Les banques peuvent demander le remboursement anticipé d’un prêt

Si vous avez souscrit un prêt immobilier, vous pouvez demander à votre banque de rembourser la totalité de ce dernier. Cependant, il existe certaines conditions à respecter pour bénéficier du remboursement anticipé et profiter du décalage de trésorerie lié au différé de paiement.

La durée initiale du prêt immobilier peut être établie entre 15 ans et 240 mois (soit 18 ans). Avant la date anniversaire des 5 ans ou 10 ans, l’emprunteur a la possibilité de demander le remboursement anticipé partiel ou total du crédit immobilier contracté.

Le montant qui peut être récupérée est calculé selon les modalités suivantes : Montant restant dû * Taux d’intérêt effectif global (TEG) Remboursement anticipé en capital Pour les emprunts inférieurs ou égaux à 180 000 € : 100% Pour les emprunts compris entre 180 000 € et 300 000 € : 70% Pour les emprunts supérieurs à 300 000 € : 50% Le taux d’intérêt sera donc recalculée selon le nouveau capital restant dû après application des modalités ci-dessus. Un nouvel échéancier est alors établi sur une durée ramenée au solde restant dû par l’emprunteur en fonction des conditions initiales fixés par l’accord initial.

J’habite en France

Oui, je suis Français.

Les banques prêtent de l’argent à tout le monde, mais elles ne sont pas dans la capacité de prêter aux personnes qui n’ont jamais eu un emprunt auparavant. Elles doivent donc faire une analyse approfondie du dossier avant de se prononcer.

À Propos de l'autEUR

Pierre Manceau
C'est à travers ce blog que je partage tous mes conseils financiers et divers placements pour gagner de l'argent. Ne ratez rien sur la finance en ajoutant mon blog à vos favoris

Laisser un commentaire