A quoi correspond le Prélèvement Frais Irreg. et Incidents ?

A quoi correspond le Prélèvement Frais Irreg. et Incidents ?

Prélèvement Frais Irreg et Incidents pour dépassement de l’autorisation de découvert

Lorsque vous dépassez votre autorisation de découvert ou lorsque vous faîtes des achats CB alors qu’il n’y pas l’argent suffisant sur votre compte et que celui ci sera débiteur donc en négatif, vous êtes en « infraction bancaire« .

L’autorisation de découvert est une autorisation d’effectuer des achats ou d’autoriser des prélèvements même si vous n’avez pas les fonds nécessaires sur votre compte.

En d’autres termes, l’autorisation de découvert est pour la banque, un prêt accordé par celle-ci pour permettre des paiements.

Comme chaque emprunt, le découvert a un taux d’intérêt appliqué variable selon chaque établissement bancaire.

Si votre banque vous prélève des « Frais Irrégularités et Incidents », cela signifie que vous avez dépassé votre autorisation de découvert et dépassé cette limite.

Ainsi, elle vous sanctionne en vous prélevant des commissions bancaires.

Ces frais pour incidents bancaires sont semblables aux commissions d’intervention, seulement le terme employé a changé.

Quand les frais irreg. et incidents mettent votre découvert en danger : le sésame pour s’en sortir

Picture this: votre compte en banque rouge comme un homard cuit, une brochette de frais irreg. et incidents qui se prélassent sur votre relevé bancaire. Ça sent le roussi, non ? Pas de panique ! Voici quelques pas de danse à suivre pour éviter le chaos financier.

  1. Comme un détective privé, réalisez un effectif complet de vos prélèvements futurs, ainsi que les chèques que vous avez distribués mais qui n’ont pas encore fait leur apparition sur votre compte. Autrement dit, rentrez dans le vif du sujet et faites le point sur votre compte !
  2. Attrapez votre téléphone, mettez votre plus belle voix de négociateur et demandez un rendez-vous à votre banquier. L’idée ? Se tordre les méninges ensemble et rééquilibrer votre découvert autorisé. Peut-être qu’il ne cadre plus avec vos revenus et dépenses ? Cela mérite bien une petite augmentation, non ?
  3. Buy nothing day est votre nouveau mantra : aucun achat n’est nécessaire si ça va creuser encore plus le trou dans votre porte-monnaie. D’autres frais pour manquements de paiements seraient tout sauf un cadeau. Alors, ce n’est pas le moment de craquer pour cette paire de chaussures qui vous fait de l’œil !
A lire aussi:  Les obligations comptables et fiscales d’une SAS (Société par Actions Simplifiée)

Il ne faut pas oublier que l’équilibre financier, c’est comme la danse : parfois tout va bien, et d’autres fois on trébuche. Mais l’important, c’est de toujours se relever et continuer à danser furieusement sur ce terrain des finances personnelles !

Avoir son compte en banque au bord du précipice : les frais pour rejets de prélèvements et autres coups durs…

Imaginez un peu. Vous voilà mordant fébrilement dans votre tartine du matin lorsque votre conseiller bancaire, dans une grande vague de générosité, décide de vous mettre un bon coup de fil. Et hop! Mauvaise nouvelle : une entreprise ou un organisme a pointé le bout de son nez avec un prélèvement à la clé, mais, vous, comme Jack et son haricot magique, vous n’avez pas l’oseille pour payer ce prélèvement. Alors, votre conseiller, dans un grand élan de compassion, décide que non, il ne paiera pas à votre place. Ça, c’est le plan A.

En parlant de plan A, il faut bien réaliser que dans ce scénario, votre prélèvement, eh bien, il reste planté là. Juste comme ça. L’entreprise qui attendait sagement son dû, s’aperçoit qu’elle a un refus de prélèvement long comme un jour sans pain…

Et maintenant, le plan B. Non contente de vous avoir mis dans ce joli guêpier, voilà que votre banque enchaîne avec les plaisanteries. Elle décide de vous coller des sanctions sous forme de frais pour irrégularités et incidents. Mais quelle belle surprise!

Combien ça coûte donc cette farce ? Et bien, ça dépend. Comme une bonne blague, ça varie d’une banque à l’autre. Voilà pour le suspense. Heureusement, depuis 2014, dans un grand chapeau de magicien, les banques sont tenues de plafonner ces frais pour rejets de prélèvement. Au moins ça!

Quels sont les montants débités par la banque pour rejets des prélèvements ?

  • 8 euros par prélèvement avec un maximum débité de 80 euros par mois. Peu importe le nombre de prélèvements présentés et rejetés par votre banquier, celui-ci ne peut pas vous débiter plus de 80 euros sur 30 jours.
  • Pour les personnes « fragiles » (rencontrant des difficultés financières récurrentes), 4 euros par prélèvement rejeté plafonné à 20 euros par mois.
A lire aussi:  Pourquoi avez vous des difficultés à payer avec votre Carte Visa Electron ?

Quand l’argent ne fait pas bon ménage avec le compte bancaire

Imaginez que vous donniez le feu vert à un chèque sauf que, hélas, votre compte bancaire fait grise mine et ne compte plus un rond. Ah! plutôt que d’épingler votre nom au mur des « Fichés Banque de France » et de vous sceller avec le sceau d’ « Interdit Bancaire », votre banquier décide de taper dans sa propre caisse pour honorer vos chèques.

Seulement… vous imaginez bien que ça ne se fait pas sans égratigner votre solde. Et oui, votre banquier ponctionnera des frais pour « incident de paiement » qui iront se balader, comme par magie, de votre compte à celui de votre banque.

Tenez-vous le pour dit, en parlant à votre conseiller, demandez-lui de faire une petite danse avec votre autorisation de découvert, histoire de l’élever temporairement.

Après tout, payer des intérêts débiteurs, ça revient quand même moins cher que s’occuper des frais d’Incidents et d’Irrégularités.

Frais Irrégularités et Incidents prélevés pour des paiements CB effectués sans provision sur le compte

De la même manière que pour des prélèvements ou chèques émis sans provision, si vous payez avec votre carte bancaire alors que votre compte est négatif ou à dépasser l’autorisation de découvert, vous êtes en infraction bancaire.

Le paiement aura bien lieu mais votre établissement bancaire prélèvera des frais Incidents et Irreg.

Un conseil : Connectez vous régulièrement à votre Espace Client en ligne de votre banque afin de vérifier quotidiennement le solde de votre compte.

Ceci vous évitera des prélèvements frais bancaires abusifs.

Qu’est-ce qui fait que ma banque m’assomme avec ces « Frais Irrég. et Incidents » ?

Bien, buvons un café virtuel ensemble et regardons plus près cette bizarrerie financière. Parfois – même si ça fait mal à notre orgueil de banquier en fauteuil – notre compte fait pencher un peu plus la balance du côté du rouge. Vous savez ce que je veux dire, n’est-ce pas ? Le moment où notre accro aux achats en ligne intérieur prend l’avantage et on s’endort fier de nos dernières trouvailles nocturnes jusqu’au moment où le réveil rude de notre banque retentit avec l’inopportun message « Frais Irrég. et Incidents ».

A lire aussi:  Comment se connecter à votre Espace Assuré Génération Mutuelle ?

Alors, qu’est-ce qui peut rendre votre banque un tantinet grognon et vous faire accepter des frais bien crasseux ? Préparez-vous à entrer dans le nœud du problème :

  1. Quand on pousse le découvert plus loin qu’il n’en a le droit. C’est à dire qu’on célèbre un peu trop joyeusement la fin du mois, et hop – on mord plus qu’on ne peut mâcher, ou plutôt, on dépense plus que notre autorisation de découvert le permet.
  2. Quand on se prend pour Crésus et qu’on émet un paquet de chèques sans se soucier de si notre compte bancaire peut suivre le rythme – autrement dit, sans provision suffisante sur notre compte.
  3. Quand on oublie qu’une carte de crédit n’est pas un puits sans fin d’argent et qu’on la sort pour faire des paiements chez le commerçant, sans se rappeler de vérifier que le compte bancaire est garni.
  4. Quand les prélèvements se pointent guillerets à la porte de la banque et se retrouvent face à face avec un compte-vide.com – autrement dit, sans l’argent nécessaire pour qu’ils soient honorés.

Bref, vos frais d’incidents, c’est souvent l’histoire d’un budget malballé, d’une soirée un peu trop festive, ou d’une extravagance acheteuse. Alors, pour garder vos fichues économies en sécurité et éviter de donner un pourboire gratuit à votre banque qui n’a vraiment pas besoin de ça – garder le contrôle sur votre compte bancaire pourrait être une bonne astuce. Voilà tout, mon cher lecteur !

À Propos de l'autEUR

Pierre Manceau
C'est à travers ce blog que je partage tous mes conseils financiers et divers placements pour gagner de l'argent. Ne ratez rien sur la finance en ajoutant mon blog à vos favoris

Laisser un commentaire